Entreprises et chantiers BTP : de moins en moins de cambriolages

chantiers BTP

En 14 ans, le taux de cambriolages et de vols dans les locaux d’entreprises ou sur les chantiers a nettement baissé. Cela pourrait en grande partie s’expliquer par l’évolution technologique dans les systèmes d’alarme et de dispositifs anti-effraction ayant pour but de faire reculer les cambrioleurs. Du moins, c’est ce que traduisent les statistiques sur les nombres de cambriolages ou vols commis dans les bâtiments d’entreprises en France.

Dans son analyse, Info.ExpoProtection.com part des faits constatés depuis 1996 sur le site de Cartocrime, créé par l’Observatoire de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) et qui est rattaché à l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (Inhesj).

Baisse de 12%

D’après les statistiques émanant des autorités policières et de la gendarmerie, près de 124 000 actes de vols ont été commis dans les locaux industriels, financiers et commerciaux, sur les chantiers ou les exploitations agricoles françaises. En 2000, on a constaté une baisse de près de 6%, puis une chute de plus de 20% en 2014. Mais cette baisse est encore plus importante dans les Alpes-Maritimes, le Bas-Rhin, les Hauts-de-Seine et Paris.

Cinq départements davantage concernés

En 2014, Paris se place toujours dans le top 5 des départements où l’on recense le plus d’actes de délinquance envers les professionnels. On peut en particulier distinguer les Bouches-du-Rhône, le Nord et la Loire-Atlantique, où le nombre d’actes commis tourne entre 2600 et 3200.

Toutefois, si l’on se réfère aux statistiques de 2013, ce sont ces trois départements qui ont connu la plus importante baisse des cambriolages (entre -13%, et -18,6%). En revanche, dans le Rhône qui figure parmi les cinq départements les plus touchés, on constate plutôt une hausse de plus de 10%. C’est le même cas pour Paris, où la hausse est de 9% et où l’on a connu une véritable explosion des vols sur chantiers (324 en 2014). Le record pour les vols est constaté dans les Bouches-du-Rhône (745 vols commis en 2014, contre 372 14 ans plus tôt). Dans le domaine du BTP, les vols commis sur chantiers à cette époque avaient connu une hausse de 10%.